Pour bien profiter de l’Argentine, un conseil : ne pas craindre les distances ! Ni celles imposées par l’immensité de ce pays, ni celles imaginées par la différence de langue ou de culture, les Argentins sont très bavards et accueillants !

Pour un voyage de deux semaines, il est déconseillé de vouloir visiter le pays entier, il y a quand même 4377 kilomètres entre les chutes d’Iguazu et Ushuaia. Il vaut mieux séparer donc d’une part la Patagonie avec le glacier Perito Moreno, les animaux marins de la Péninsule Valdes, les chevaux et Gauchos SOLIECOL (pas sur les sentiers touristiques mais extraordinaires!) ; d’autre part le Nord, à l’est la province de Misiones, à l’ouest celles de Salta et Jujuy. Pour chacune de ces destinations, le contenu des valises sera complètement différent !

En Patagonie, il faut se couvrir ! La meilleure période pour y aller est d’octobre à avril, mais il peut neiger en plein été, c’est à dire en janvier car les saisons sont inversées. La solution du « couche sur couche » est idéale, attention surtout au vent, omniprésent dans la région. Pour voir spécialement les baleines à Puerto Madryn, il faut y être en septembre/octobre de préférence.

Au Nord, le climat est tropical à Iguazu, aride du côté des Andes. Il faut au possible éviter les mois de décembre à mars, il fait incroyablement chaud. Pour les courageux, il y a le carnaval en février, une institution dans toute la zone dont l’épicentre est Corrientes. Pour les sportifs et les fêtards, il y a début janvier le festival de Jesus Maria à Cordoba, rodéo et chants traditionnels au programme pendant dix jours ! Tout le reste de l’année, sauf passés les trois milles mètres bien sûr, les températures sont agréables.

Attention à bien choisir la période selon votre itinéraire !

Si votre voyage inclut une rando SOLIECOL, nous pouvons vous aider à préparer l’avant/après, notamment pour vous délivrer des conseils plus précis.

Du sud au nord :

 

Les Glaciers

5km de long, 60m de haut !

5km de long, 60m de haut !

Le parc national de Los Glaciares se trouve dans le sud de la Patagonie andine. Sa principale attraction est le lac Argentin, long de 160 kilomètres et entouré de trois glaciers qui y déversent leurs icebergs. La ville d’El Calafate se trouve à 3h d’avion de Buenos Aires (vols intérieurs réguliers avec Aerolineas Argentinas et Latam), réservez votre hôtel en ligne, il y en a pour tous les goûts ! Pour l’excursion au Perito Moreno, je conseille le mini trekking sur le glacier, qui inclut une traversée en bateau, comptez 80 euro avec le transfert et l’activité en demie-journée. Si vous avez deux ou trois jours de plus, je conseille instamment de rejoindre le village d’El Chaltén, deux cents kilomètres au nord-ouest (transfert en bus, stop ou voiture de location), à l’autre extrême du parc, classé au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Pour aller plus loin, la page officielle du Parc National (traduite en anglais) : http://www.losglaciares.com/es/parque/index.html

 

Cueva de las Manos, Río Pinturas

Cueva de las Manos

A 2h de route d’une petite bourgade nommée Perito Moreno (attention aux faux-amis, elle est située à six cents kilomètres au nord du glacier du même nom!), la Cueva de las Manos se cache dans le canyon du rio Pinturas (rivière des Peintures). D’ailleurs ce n’est même pas une grotte, comme son appellation le suppose, plutôt un rebord de falaise ; quant aux Mains, elles sont bien là, depuis 10.000 ans !

A moins d’y aller en véhicule et donc en autonomie, c’est assez compliqué de s’y rendre. Si vous continuez vers le nord sur la Route 40, l’option du bus entre El Chaltén et Esquel avec un arrêt touristique d’une nuit et une matinée (pour aller voir la « Cueva ») à Perito Moreno est la moins coûteuse en terme d’argent, quant au temps… c’est les vacances !

Pour consulter les possibilités de transferts en bus, visitez le site www.chaltentravel.com

 

Péninsule Valdes

La presqu’île de Valdès se trouve à 1300km de la capitale et constitue la pointe nord de la Patagonie atlantique, c’est le refuge de nombreuses espèces marines menacées, baleines et orques, éléphants et lions de mer du Sud. Des agences à Puerto Madryn, la ville la plus proche, proposent des excursions en bateau, mais déjà depuis la plage de Puerto Piramides on peut regarder et écouter les baleines !

 

Région des lacs

Le circuit des 7 lacs parcourt une centaine de kilomètres entre Bariloche, San Martin de los Andes et Villa La Angostura. Le lac le plus au sud est le Nahuel Huapi (560km2), plus modestes mais aussi superbes viennent ensuite les lacs Correntoso, Espejo, Lago Escondido, Falkner, Villarino et Machónico. Mention spéciale pour le lac Traful, qui n’est vraiment pas loin et vaut absolument le détour ! Il est plein de truites et la tranquillité est garantie à l’ombre de sa forêt.

Buenos Aires

Incontournable évidemment; la capitale! Capitale du pays mais également du tango. C’en est l’épicentre. Le tango peut spécifiquement être apprécié dans le quartier de San Telmo. Buenos Aires est une ville cosmopolite; vivante, que vous saurez apprécier tant pour les monuments et visites historiques (Le quartier Recoleta abrite un cimetière de célébrités, celui de la Boca un impressionnant stade de football et des immeubles aux couleurs chatoyantes) que pour sa vie nocturne.

Vallée de la Lune

 

Ischigualasto, « l’endroit où se pose la lune » (en langue Quechua)

Les parcs nationaux d’Ischigualasto et Talampaya (ou Vallée de la Lune) se situent respectivement dans les provinces de San Juan et de la Rioja, sur une surface totale de 275 milles hectares.  Ils abritent des fossiles de quelques 200 millions d’années, d’ancêtres de plantes et de dinosaures. Décor désertique, voyage dans le temps, absolument magique.

Description précise et photos époustouflantes sur le site de l’UNESCO : http://whc.unesco.org/fr/list/966/

 

 

 

 

Cordoba

La ville de Cordoba est une des plus anciennes villes d’Amérique du Sud, elle a été fondée en 1573. Plusieurs ordres religieux s’y sont installés, notamment les Jésuites qui ont construits de nombreux monuments que l’on peut visiter.

Située au centre du pays, Cordoba est très facile d’accès.

 

Arc en ciel dans la Gorge du Diable

 

Las Cataratas del Iguazu

La rivière Iguazù traverse la frontière du Brésil et de l’Argentine avant de se jeter dans le fleuve Parana. 25km en amont, elle chute brusquement de 80m en formant une cataracte en demi cercle de 2700m de long, au milieu d’une forêt subtropicale humide. Le parc national protège un trésor naturel sans commune mesure, des milliers d’espèces végétales endémiques en plus d’une faune exceptionnelle : tapirs, jaguars, aigles…

Ce site est facile d’accès car très touristique, le vol depuis Buenos Aires dure 6h (le moins cher coûte 300 euro A/R), en bus il faut compter 20h pour le trajet et diviser le tarif de moitié, maso (=abréviation orale très argentine de « mas o menos », c’est à dire « plus ou moins », à ajouter dans votre dictionnaire!)

 

 

Quebrada del Humahuaca

La Quebrada de Humahuaca est une vallée qui se trouve à la frontière chilienne, dans la province de Jujuy. Zone désertique traversée par un axe commercial depuis 10 000 ans, notamment préhistorique et inca.

Pour ceux qui ont bien compté, ne sont cités que 9 lieux ci-dessus ! Le meilleur pour la fin, le plus merveilleux des endroits à ne surtout pas manquer : le centre de la route 40, Chos Malal. Nous vous attendons avec impatience !

 

Un commentaire ? Une question ? Un souvenir ? Racontez-nous !