Les voyages, les randonnées, oui, mais le ventre plein!

Un délice que l’on trouve où que ce soit en Argentine (et facile à préparer à la maison), les Empanadas ! On les trouve avec différentes garnitures, mais le principe est le même partout : des chaussons salés pour tous les goûts et de toutes les couleurs.La cuisson peut se faire dans de la graisse animale ou de l’huile mais également au four (sur papier sulfurisé) pour la version light! Alors marmitons de tous bords (carnivores ou végétariens!) voici pour vous la recette des empanadas selon Elsilina.

Ingrédients

 

Pour la pâte :

1,2 kg de farine

100g de graisse ou d’huile

20g de sel

eau tiède

(même principe que la pâte à pain)

 

 

Pour la farce :

1kg de viande (haché de boeuf le plus courant), à remplacer par des légumes pour la version végétarienne (nos suggestions: thon & petits pois ou tomate, ail & basilic ou oignons & fromage)

1kg d’oignons

4 œufs

200gr olives

sel, poivre

paprika

cumin

 

Préparation

La veille, préparer la farce : « el pino ». Dans une grande casserole, frire les oignons à feu doux jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres, puis ajouter la viande avec le piment. Quand la viande rend son jus, saupoudrer de paprika et saler poivrer. A la fin de la cuisson seulement, ajouter une pincée de cumin (40 minutes de cuisson au total). Préparer les œufs durs, les couper en petit bouts ainsi que les olives. Mélanger le tout et laisser refroidir (surtout ne pas mettre au frigo tant que c’est tiède).

Le matin, préparer la pâte : « la masa ». C’est la même pâte que pour le pain mais sans levure. Il faut l’étaler bien fine, attention cependant de ne pas exagérer car la empanada pourrait se percer. Le diamètre d’une portion de pâte est celui d’une assiette à dessert, sur une moitié on dépose une cuillère à soupe de farce avant de rabattre l’autre moitié de pâte par-dessus. Avec une fourchette, on scelle la pâte en prenant garde à ne pas laisser ni bulle ni trou d’air ! Il est conseillé d’aligner les chaussons crus sur une nappe en tissu et de les couvrir jusqu’au moment de la cuisson pour ne pas qu’ils sèchent.

Le midi, on savoure! « la recompensa ». A frire dans la graisse, dans l’huile, à cuire au four, dans les cendres, c’est comme vous voulez et c’est à chaque fois succulent ! Bon appétit!

Un commentaire ? Une question ? Un souvenir ? Racontez-nous !